AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Nouvel espoir - CoraXG

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YulVolk
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2489
Age : 38
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Nouvel espoir - CoraXG   Mer 21 Oct 2015 - 20:46

Pseudo de l'auteur : CoraXG

Nombre de chapitres : 1

Rating de l'histoire : G
Genre de l'histoire : Romance

Résumé de l'histoire :

Destiny est une psychologue qui vient d'obtenir un nouveau poste à l'hôpital psychiatrique Laura Ingalls Wilder. Elle décide de regarder les dossiers médicaux de ses nouveaux patients. Elle remarque qu'un dossier est mis dans une catégorie toute seule. Après avoir lu ce dossier, elle constate que la patiente MARQUES Elena n'a pas vraiment sa place ici mais qu'elle a besoin quand même d'avoir de l'aide sinon elle finira par se laisser mourir à petit feux. Au bout de six mois, la situation de Elena commencera à s'améliorer grâce à la patience de Destiny.



Terminée et Corrigée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesbiennes-stories.nice-forum.com
YulVolk
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2489
Age : 38
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Nouvel espoir - CoraXG   Mer 21 Oct 2015 - 20:47

La nouvelle psychologue de l'hôpital psychiatrique Laura Ingalls Wilder de Californie arriva sur les lieux de son nouveau travail. Cette magnifique femme aux cheveux noirs comme la nuit et aux yeux bleu-océan arriva dans son nouveau bureau, cette dernière se nomme Destiny. Elle posa ses affaires sur un des fauteuils en cuir noir présents devant son bureau.
-Je commence par quoi ? (se dit-elle pour elle même)
Destiny se frotta le menton puis elle ouvrit un meuble en métal gris. Elle vit plusieurs dossiers rangés par pathologie mentale, elle remarqua rapidement un dossier rangé tout seul dans une catégorie pour le moins surprenante.
-« Cas incassable », c'est quoi ? (dit Destiny en prenant le dossier en main)
Elle ouvrit ce dossier puis elle vit la photographie de la patiente en question. Cette dernière s'appelle Elena MARQUES, elle a de magnifiques yeux bleus-verts, les cheveux blonds comme de l'or. Rien qu'en voyant cette photographie, Destiny se sentit traverser par un frisson. Elle commença à lire les notes de son prédécesseur sur le cas d'Elena.
« Personne internée suite à la demande de ses proches. La patiente aurait tenté de se donner la mort à plusieurs reprises après avoir été retenue prisonnière par sa famille et après avoir appris que sa compagne de l'époque, qui la croyait morte, s'était suicidée. Le cas d'Elena MARQUES est particulier car elle semble vivre dans le passé mais elle a conscience de ce qui se passe dans son environnement.
Elle semble souffrir d'une immense tristesse et j'ai l'impression qu'elle a d'immenses regrets sur la mort de sa compagne (Émile) et sur l'enfant qu'elle a perdu à la naissance qu'elle a eu à cause de son viol. D'après mes renseignements l'enfant serait mort à cause du violeur (son père). Elle sortait de sa chambre pour aller le voir quand elle l'a vu sortir en courant avec une couverture dans ses mains. Ce dernier a étouffé le petit Jasmin, on ne sait pour quelles raisons. La police ne l'a jamais retrouvé, ce dernier ne s'est pas présenté à son procès pour viol et séquestration ainsi que pour celui du meurtre de Jasmin MARQUES. »
Destiny leva la tête du dossier puis elle regarda dans le vide.
-Il faut que je l'aide à tout prix ! (son regard est attiré par une note sur le dossier)
« La patiente refuse de parler depuis plus de six mois maintenant, elle semble s'être enfermée dans un mutisme, elle ne sourit plus, ne dessine plus, n'écrit plus, elle s'isole. Tout laisse penser et craindre qu'elle veut se laisser mourir à petit feu. Si rien ne lui redonne l'espoir … J'ai peur de ne rien pouvoir faire pour elle. »
Destiny vit le numéro de la chambre d'Elena, elle se redressa et partit de son bureau. Elle arriva à la chambre 201, elle toqua puis elle entra. Elle eut le coup de foudre en la voyant en chair et en os. Destiny s'approcha d'Elena, assise sur un des sièges de sa chambre, elle remarqua qu'elle la regardait.
-Je peux ? (demanda Destiny en montrant le siège à côté d'elle)
Elena lui fit signe qu'elle pouvait en hochant la tête. Cette dernière lui sourit en s'asseyant en face d'elle. Elena eut l'impression de voir un ange en voyant les magnifiques yeux de Destiny.
-Je m'appelle Destiny MAGNUS ! Je suis la psychologue qui remplace le docteur TAYLOR.
Elle remarqua qu'Elena venait de lui sourire, elle sourit de nouveau.
-Vous êtes là depuis quand ?
Elena lui fit le signe quatre avec ses doigts.
-Quatre ans ?
Elena lui répondit par un nouvel hochement positif de tête.
-Vous sortez de temps en temps de votre chambre ?
Elena lui fit signe qu'elle voulait un stylo et du papier. Elle vit que Destiny lui donnait une feuille et lui tendait son bloc note. Quelques instants plus tard, Destiny récupéra le stylo ainsi que le calepin.
« Je sors juste pour les repas. »
-On peut sortir si vous voulez ?
Elena lui fit un hochement négatif.
-D'accord, (elle se redresse puis elle la regarde dans les yeux) si vous avez besoin de moi vous pouvez venir dans mon bureau. Je passerai vous voir tous les jours et j'espère vous croiser durant les repas. (elle lui sourit) Je suis ravie d'avoir fait votre connaissance. (elle part)
Elena regarda par la fenêtre puis elle commença à penser à plein de choses en même temps.
-Peut-être que je verrais moins de nuages à l'horizon avec elle ? (se dit-elle à elle-même).
Cela faisait six mois que Destiny travaillait dans cet hôpital. Cette dernière est contente car elle a réussi à sortir Elena de son isolement. En effet, elle dessine et elle écrit à nouveau et elle se promène avec Destiny dans le parc de l'hôpital durant les pauses de cette dernière. Elena a prit l'habitude de toquer puis d'entrer dans le bureau de Destiny quand c'est l'heure de déjeuner car cette dernière ne fait pas attention à l'heure quand elle travaille.
-Entrez ! (dit Destiny en redressant la tête d'un de ses dossiers)
Elle vit Elena entrer et lui faire signe que c'est la pause déjeuner en tapotant son index sur son poignet.
-J'ai pas vu l'heure passer ! (elle sourit en voyant que Elena fait un petit signe de la tête) Je sais, comme d'habitude !
Elena lui fit « oui » en hochant la tête. Destiny sort de son bureau puis elle ferma à clefs.
-J'espère que ça sera mieux qu'hier ?
Elena prit l'ardoise que Destiny lui a donné puis elle y écrivit.
-Tu sais on s'y habitue à force.
-La nourriture ou ceux qui servent ? (elle sourit)
-Les deux ! (elle sourit puis elle efface son ardoise) Je préférais quand je cuisinais quand j'avais un chez moi.
-Je parie que tu es un vrai cordon bleu !
-Je sais pas ! Peut-être que tu pourras me le dire un jour ? Si je sors d'ici ?
-Pourquoi, tu ne sortirais pas ?
-Parce que … Je sais pas !
Elles entrent dans la cafétéria, elles allèrent s'assoir à leur table habituelle.
-Ça va ? (demanda Destiny en remarquant qu'Elena a un regard triste)
Elena la regarda et versa une larme.
-Jasmin aurait eu sept ans aujourd'hui ! (dit Elena avec une voix tremblante)
-Tu peux m'en parler si tu veux ? (elle lui caresse une main)
-Ça me fait encore trop mal de parler de lui. (elle soupire) Peut-être plus tard, Destiny !
-D'accord ! (elle lui sourit) Tu as une magnifique voix !
-Merci ! (elle la regarde en souriant légèrement) J'aimerais bien sortir d'ici au moins pour un week-end.
-Je peux arranger ça, si tu veux ?
-L'administration ne voudra pas me laisser sortir !
-Elle laisse pas sortir ceux qui sont vraiment malades mais toi tu ne l'es pas du tout.
-T'as raison, mais j'ai nulle part où passer mon week-end ! Enfin, si je l'ai.
-Tu l'auras fais-moi confiance et tu peux passer le week-end chez moi.
-T'es sûre ?
-Oui ! (elle sourit)
-J'aimerais bien revoir la plage et l'océan.
- Ça tombe bien ! Ma maison est sur une plage privée et il y a une magnifique vue sur l'océan.
Elena lui sourit puis elle lui caressa à son tour la main.
-J'ai hâte d'y être ! (elle la regarde dans les yeux) Je t'ai déjà dit que tu as de beaux yeux bleu-océan ?
-Merci ! (elle lui fait son plus beau regard) Je préfère les tiens, ils sont plus de la couleur de l'océan que les miens.
-Merci !
Durant le déjeuner, elles n'avaient cessé de se regarder de temps en temps tout en souriant à chaque fois que leurs regards se croisaient.
Elena alla toquer au bureau de Destiny puis elle entra en entendant Destiny dire « Entrez ». Cette dernière était en train de téléphoner quand elle la vit entrer.
-Bien, merci ! (elle raccroche et regarde Elena s'asseoir dans un des fauteuils) L' administration est d'accord pour que tu sortes ce week-end.
- Ça va me changer de cet endroit monotone ! (elle sourit)
-T'as parfaitement raison ! Ça ne doit pas être agréable de vivre en permanence ici ?
-Ouais ! Surtout quand il y a des gens qui ont des crises de démence en pleine nuit.
-Le psy de garde, il intervient ?
-Non ! Il envoie les gros bras en blouse blanche qui les attachent sur leur lit et ils finissent par se calmer au bout de quelques heures.
-Mumh ! J'avais raison de me méfier de cet homme. Je vais en parler à la direction. (elle pause sa main sur le combiné)
Elena mit sa main sur celle de Destiny.
- Ça peut attendre ! (elle se redresse) Être enfermée toute la journée n'est pas bon pour le moral, encore plus quand on travaille dans ce type d'endroit, Destiny.
- Ça peut attendre ma pause ! (elle rejoint Elena qui se trouve près de la porte)
Elena et Destiny étaient en train de marcher dans le parc, elle s'assirent sur un banc.
-J'espère que tu aimes être sur une moto ? (dit Destiny)
-J'en avais une avant ce qui m'est arrivé.
-Tu sais que je suis là pour t'écouter, Elena ?! (elle pose ses avant-bras sur ses guises puis elle caressa avec douceur le genoux d'Elena et la regarde)
-Je venais d'avoir mon diplôme de professeur de sport que depuis une semaine et deux lycées venaient de me proposer un job, j'avais une femme, on avait un appartement assez sympa. Bref, je me rendais comme chaque week-end chez mes parents mais j'étais loin de me douter que durant ce week-end ma vie allait partir en lambeaux. Mes parents ont décidé de m’annoncer la bonne nouvelle que j'allais me marier avec mon meilleur ami et que tout est prêt pour le mariage qui allait se dérouler la semaine suivante. Je leur ai dit clairement que je ne voulais pas de ce mariage et une chose en entraînant une autre j'ai fini par leur crier que je suis homo et que je n'aime pas cet ami d'enfance. Après ça, je ne me souviens plus de rien et je me suis réveillée dans un endroit humide et j'avais une main attachée à la tuyauterie. (elle soupire puis elle se redresse) Parlons de choses plus joyeuses que ma vie, Destiny.
-Comme tu le souhaites, Elena ! (dit-elle en se redressant à son tour)l
-Dis-moi, pourquoi tu as choisi de devenir psy ?
-Mon père était militaire, il est rentré un jour de mission. J'étais encore qu'une enfant quand il a voulu me tuer. Ma mère l'a abattu d'une balle dans le dos pour me sauver, et le tribunal qui l'a jugée l'a déclarée non coupable car elle avait agi dans un cas de légitime défense. C'est pour cette raison que je suis devenu psy, pour comprendre pourquoi. (elle la regarde) Et toi, pourquoi tu as choisi de faire prof ?
-J'ai toujours aimé enseigner aux autres qu'on peut dépasser ses limites malgré la fatigue et le sport est ma deuxième passion après les arts.
-Pourquoi tu en as pas fait ton métier ?
-J'ai pas envie de vendre ce que je fais car ce que je fais dans les arts vient de mon imagination et de mon cœur et j'adore le partager avec ce que j'aime.
-Je trouve que tu as entièrement raison sur ce sujet.
Deux jours plus tard, Elena porte les affaires qu'elle avait avant d'entrer dans cet hôpital. Cette dernière était dans l’ascenseur avec Destiny, elles arrivèrent près de la moto de cette dernière.
-Je me disais bien que ce cuir allait bien avec quelque chose ! (dit Elena en souriant)
-Oui, la moto ! (elle sourit à son tour, elle lui tend une veste de motard de cuir blanc) Tiens, elle t'ira à merveille.
Elena mit la veste puis elle remarqua que cette dernière est parfaitement à sa taille.
-Comment t'as su ma taille ?
-J'ai le compas dans l'œil pour trouver la taille de quelqu'un.
-Merci !
-De rien ! (elle met son casque noir et en tend un autre à Elena)
La magnifique moto de sport de Destiny partit du parking de l'hôpital avec cette dernière et Elena la chevauchant. Destiny s'arrêta à un feu, elle apprécia le contact des bras d'Elena autour de son ventre. Quant à cette dernière, son cœur se remplit d'une immense envie de l'embrasser en sentant le ventre ferme de Destiny contre ses bras. L'espace d'un instant elle se prit à imaginer en train de faire l'amour avec Destiny.
-Elena ? (elle redémarre) Ça va ?
-Euh … Ouais ! Je pensais.
- Ça devait être une pensée agréable, vu la manière dont tu as resserré des bras sur ma taille. (elle sourit)
-Je t'ai fait mal ? (dit-elle inquiète)
-Non, au contraire !
Destiny tourna sur sa gauche puis elle tourna une seconde fois mais cette fois-ci sur la droite puis elle alla tout droit. Dix minutes plus tard, elles arrivèrent devant une superbe maison sur des pilotis solides en acier de la couleur du bronze. Elena descendit de la moto puis elle retira son casque noir.
-Qu'est-ce qu'elle est ravissante ! (se dit Destiny en voyant les cheveux d'Elena tomber sur ses épaules)
-C'est beau ? (dit Elena)
-Euh … C'est un cadeau de ma mère ainsi que la moto. (elle retire à son tour son casque puis elle arrête la moto) Elle me les a offerts quand j'ai obtenu mon troisième diplôme.
-Un diplôme de quoi ?
-Mon premier diplôme est celui de psychologie, le deuxième est celui de psychiatrie et le troisième est celui psychanalyse. Et tout ça avant que j’atteigne mais vingt-cinq ans. (elle se redresse de la moto)
-T'as sauté des classes ?
-Ouais, quelques unes ! Quatre !
-J'en ai sauté que deux ! En tout cas ta mère t'aime beaucoup pour te faire un tel cadeau.
Destiny se dirigea avec cette dernière vers les escaliers. Elena fut distraite par la magnifique vue de Destiny montant les escaliers.
-Excuse-moi, j'étais distraite ! Tu peux répéter, s'il te plaît ? (demanda Elena)
-Je disais que ma mère peut m'offrir tout ce qu'elle veut car elle est multimilliardaire.
-Comment elle a fait ?
-Facile, avant que je naisse, elle était partie en Europe. Là-bas, elle a appris à tout cuisiner puis elle est devenue la meilleure cuisinière d'Europe puis du monde. Après elle s'est mariée avec mon père puis elle a dû investir dans un petit resto qui a fait rapidement un énorme succès. Après ça, elle a pu avoir tous les restos qu'elle voulait.
-Ta mère est à la tête des restaurants Amphis ?
-Exactement !
Destiny entra avec Elena chez elle.
-Bienvenu ! (dit Destiny en souriant)
-C'est magnifique !
-Merci ! (elle pose sa veste sur le portemanteau) Il y a trois chambres, tu peux en prendre une.
-Merci ! (elle se retourne pour la regarder)
-Mais pourquoi ?
-Pour l'aide que tu m'apportes chaque jour pour m'aider à sortir de mon cauchemar !
-C'est normal, (elle se rapproche) c'est ce que font tous les amis !
Un silence s'installa, Destiny et Elena ne pouvaient plus détacher leur regard de l'autre. Elles s'embrassèrent, puis Destiny vit que le regard d'Elena se troubla.
-Excuse-moi, je ne veux pas te brusquer, Elena !
-C'est pas à cause de toi mais à cause de moi ! (elle se retourne pour éviter le magnifique regard de Destiny) J'ai peur de te faire souffrir ! (elle soupire) J'ai encore l'impression que la mort d'Émile est de ma faute même si je sais que ce n'est pas la vérité.
Destiny la prit par la taille, puis elle posa sa tête contre une des épaules d'Elena.
-Tu ne me feras jamais souffrir ! Et tu sais pourquoi ?
-Non ! (elle verse une larme)
Destiny la retourna pour qu'elle lui fasse face, elle essuya cette larme.
-Parce que, rien qu'en te voyant pour la première fois, je me suis sentie comme frappée par la foudre. A chaque fois que je vois que c'est bientôt l'heure du déjeuner, je fais exprès de ne pas voir le temps passer pour que tu viennes me voir dans mon bureau et j'ai toujours hâte d'être à ma pause pour me promener avec toi, même si c'est que trente petites minutes.
-Tu le penses vraiment ?
-Tu peux en être sûre et certaine !
Elena l'embrassa puis elle la regarda dans les yeux.
-Je t'aime ! (dit cette dernière)
-Moi aussi, je t'aime, Elé !
Elles s'embrassèrent de nouveau mais cette fois sans retenir leur passion. Destiny glissa une de ses mains sous le jeans d'Elena. Cette dernière lui prit la main et lui déposa un baiser dessus.
-Des ! (elle sourit légèrement) Je suis désolée mais je ne peux pas le faire si tu vois où je veux en venir ?!
-La mauvaise période ?
-J'suis vraiment désolée !
-C'est quand que tu as fini ?
-C'est ma dernière journée. On aura encore tout le reste du week-end pour le faire au tant qu'on le désire.
-Comme tout le monde dit : « Qui c'est à bien, qui sait attendre ! ». (elle la regarda dans les yeux) Ça te dit de passer le reste de l'après-midi à faire les boutiques, c'est moi qui offre ?
-On pourra en profiter pour aller chez le coiffeur.
-J'aime bien tes cheveux comme ils sont ?
- Ça fait des années que je les ai longs et puis ça repousse !
-Heureusement ! (elle remet sa veste) On y va ?
-J'ai une question ?
-Je t'écoute !
-Voudrais-tu choisir … (elle termine sa phrase à l'oreille de cette dernière)
-D'accord ! (elle sourit)
Destiny et Elena sont en train de faire les boutiques. Elles en avaient déjà fait trois, Elena sortit de la cabine d'essayage pour montrer à Destiny sa tenue. Cette dernière bava intérieurement en voyant le beau jeans légèrement moulant et le Tee-shirt décolleté d'Elena.
-Qu'est-ce que t'en penses ?
-Euh … (elle se tire de sa rêverie)
-Je vois que tu aimes bien ! (elle sourit)
-Oui, j'aime !
-Comme tous les autres ! (elle l'amène près d'elle et lui dépose un baiser) Merci !
-De rien ! (elle sourit)
Elles avaient fini de faire les boutiques depuis une heure, elles sortaient de chez le coiffeur.
-Cette coiffure te va très bien ! (dit Destiny)
-Je le pense aussi ! (elle lui prend la main) On fait quoi maintenant ?
-Faire les boutiques me donne toujours faim. On va manger un truc ?
-Ouais ! T'as … (elle devient soudainement blanche et elle sert la main de Destiny)
-Ça va, chérie ?
-L'homme qui se dirige vers nous, … c'est mon père !
Destiny regarda dans la direction où regarde Elena. Elle aperçut un homme en survêtement de sport noir.
-Le mec en survêt' noir ?
-Oui ! Je le reconnais, il a une balafre sur le bord du menton.
-Appelle la police ! Je vais faire un truc ! (elle lui passe son téléphone)
-Fais attention, il est dangereux !
-T'inquiètes pas, je me suis déjà battue avec pire que lui.
Destiny avance jusque derrière l'homme puis elle le plaqua contre le sol avec une prise d’arts-martiaux. Elle l'empêche de bouger en lui bloquant la gorge et les poignets qu'elle tient fermement de ses deux mains.
-Comme ça, c'est toi l'ordure qui a détruit la vie, de ma femme !
-J'vous … connais pas, ni … votre femme. (dit l'homme)
-Elena MARQUES !
Destiny remarqua que l'homme eut un regard de stupeur.
-Elle a mérité ce qui lui est arrivé !
Le regard bleu de Destiny se remplit d'une obscurité indescriptible, elle tourne les poignets de l'homme dans leurs sens contraire.
-Vous vouliez la forcer à se marier avec un homme qu'elle n'aime pas. Puis après vous l'avez séquestrée dans un endroit isolé, vous avez abusé d'elle. Par votre faute elle a eu un enfant, qu'elle a décidé malgré tout de garder avec elle. Mais voilà que vous avez décidé une nouvelle fois de la faire souffrir et vous avez tué un pauvre enfant qui ne pouvait rien faire contre vous.
Des policiers arrivent près d'eux, Destiny lâcha son emprise sur l'homme quand il fut menotté.
-Une dernière chose ! (dit Destiny à l'oreille de ce dernier) Si je vous revois dans les parages, je vous tue ! (elle part rejoindre Elena)
-C'est ce qu'on verra ! (cria le père d'Elena)
Destiny ne prêta aucune attention à cette remarque, elle vit qu'Elena regarde dans le vide.
-Chérie !
Elena versa une larme, Destiny lui caressa la joue.
-Chérie, ça va ? (redemande Destiny)
-Euh … Des mauvais souvenirs !
-Partons d'ici !
Elena avait cuisiné un savoureux repas avec ce qui avait dans la cuisine de Destiny. Cette dernière arriva dans le salon où Elena se tient assise près de la cheminée avec un gilet. Destiny se mit assise derrière Elena et la prit dans ses bras. Cette dernière pleura à chaudes larmes dans ses bras.
-Je suis là ! (dit Destiny avec une voix des plus douce)
Le lendemain matin, Destiny se réveille sur son canapé avec Elena dans ses bras. Ces dernières avaient fini par s'assoupir en même temps. Destiny se contenta de regarder Elena dormir dans ses bras.
-Plus rien ne t'arrivera ! Je suis là pour toi ! (se dit-elle à elle-même)
Quelques minutes plus tard, Elena se réveilla à son tour. Elle redressa la tête pour contempler Destiny qui faisait semblant d'encore dormir. Elle lui déposa un baiser sur les lèvres puis elle partit dans la direction de la cuisine.
Destiny avait fini par vraiment se rendormir, l'odeur du café la réveilla. Durant son sommeil, elle avait rêvé qu'elle se promenait dans une forêt en tenant la bride d'un cheval et en marchant à côté d'Elena. Elle oublia rapidement ce rêve en voyant cette dernière en train de préparer le petit déjeuner dans la cuisine. Elena se retourna en sentant qu'une certaine personne et en train de l'observer. Elle se rapprocha de Destiny et l'embrassa puis elle la regarda avec des yeux remplis d'amour.
-T'as bien dormi ?
-Ouais et toi ? (dit Destiny en lui caressant la joue)
-J'avais eu peur de recommencer à faire des cauchemars à cause de ce qui s'est passé hier. Mais bizarrement j'ai bien dormi. (elle retourne là où elle était)
-C'est peut-être parce que ton père a enfin été arrêté !
-Sûrement, mais je redoute le procès de mon père.
-Tu ne crains rien, je serai avec toi. Et il ne pourra rien te faire avec des menottes aux poignets.
- Ça me fait quand même étrange de savoir que mon père va enfin payer pour ce qu'il m'a fait subir et va payer pour Jasmin.
-Les crimes ne restent jamais impunis, Ele !
Destiny voit que Elena sourit.
-Qu'est-ce qui a ?
-Rien ! J'adore le surnom que tu m'as donné.
L'après-midi arriva rapidement vu qu'elles avaient dormi jusque tard dans la matinée. Dans la chambre de Destiny, on ne pouvait faire un pas sans marcher sur un vêtement. Elena et Destiny sortirent leurs têtes de sous les couvertures. Destiny était au-dessus d'Elena, elle lui déposa un baiser des plus amoureux puis elle lui caressa une tempe.
-Tu peux pas savoir à quel point j'attendais ce moment ! (dit Destiny)
-Six mois ! (elle sourit) En tout cas c'est mon cas ! Depuis que je t'ai vue pour la première fois ! (elle descend une de ses mains le long d'un des côtés de son amante)
Destiny se retrouva à son tour sur le dos avec une Elena pleine d'amour pour elle au-dessus d'elle.
-Tu es ma renaissance ! (dit Elena en le lui chuchotant à l'oreille)
-Je t'aime !
Elena l'embrassa éperdument, une de ses mains trouva une place très agréable sur un des seins de Destiny. Elle continua ses tendres baisers puis elle commença à descendre de plus en plus vers le bas. Destiny eut l'impression qu'Elena s'amusait à la torturer en s’attardant sur son bas-ventre. Elle sentit la tête de sa bien-aimée se placer près de son bassin. Elena sourit intérieurement en entendant Destiny grogner de plaisir pendant qu'elle lui fait un cunnilingus.
Quelques heures plus tard, Elena s'est endormie contre le dos de Destiny. Ces dernières étaient en train de dormir quand elles entendirent le téléphone sonner.
-Décroche pas ! (dit Elena)
-Il a le répondeur ! (elle croise ses doigts avec ceux d'Elena)
Une voix ressemblante à celle de Destiny se fit entendre.
« Ma puce, ton jumeau va rentrer dans trois semaines de sa mission en Afghanistan. J'espère que tu pourras venir à la maison durant quelques jours pour qu'on soit tous les trois réunis. J'allais oublié de te dire que je viens d'acheter un nouveau resto cinq étoiles, je lui ai donné ton prénom.
Bisous ! »
Destiny se retourna et caressa les cheveux d'Elena.
-T'as un jumeau ? (dit cette dernière en la regardant)
-Oui, mais il ne me ressemble pas du tout !
-Mumh, j'ai pas envie de retourner à l'hôpital, lundi.
Destiny sourit.
-Ça tombe bien !
-Pourquoi ?
-L'administration te laisse en liberté à la condition que tu viennes durant une heure un jour de la semaine me voir.
-Il n'y a aucun problème pour que je vienne te voir plus d'une fois par semaine mais tu comptais me le dire quand ?
-Avant la fin du week-end !
Trois mois plus tard, Elena arriva dans le bureau de Destiny en survêtement de sport blanc avec une veste de sport rouge, elle porte son sac sur une épaule. Destiny sourit en la voyant entrer dans son bureau.
-Comment s'est passée ta journée, ma princesse ?
-Bien ! (elle soupire) J'ai exclu un de mes élèves de mon cours !
-Pourquoi ?
-Il a brisé l'épaule d'un de ses camarades en le plaquant brutalement contre le sol.
-Ouf … Ça devait pas être beau à voir ?!
-Je te le garantis ! J'ai réussi à le séparer avec cinq élèves plutôt très musclés pour pouvoir le séparer de sa victime.
-Tu sais pourquoi il lui a démoli l'épaule ?
-Non ! Mais tout ce que je sais c'est qu'il ne mettra plus les pieds dans mon cours ni au lycée d'ailleurs.
-J'espère que ton autre élève va se rétablir ?
-Moi aussi ! Il ne pourra plus jouer dans l'équipe de Hockey. J'avais besoin de lui pour la saison !
-Tu vas arriver à le remplacer ?
-Franchement, je l’ignore totalement pour l'instant ! Assez parlé de mes soucis de la matinée. (elle lui sourit) Comment s'est passée la tienne, mon ange ?
-La routine, comme d'habitude ! On va déjeuner, ma douceur ?
-Bon idée ! J'ai vraiment faim avec ce qui s'est passé !
Destiny passa devant Elena, elle ne vit pas que celle qu'elle aime venait de poser un cadeau sur son bureau.
Destiny rentra vers treize heures de sa pause déjeuner, elle entra mais ne remarqua pas tout de suite la présence d'un cadeau sur son bureau. Elle le vit seulement quand elle se dirigea vers son bureau, elle se mit assise puis elle l'ouvrit. Le cadeau d'Elena est un livre rectangulaire assez épais, sur sa couverture Destiny vit un cœur avec le mot « Renaissance ». Cette dernière l'ouvrit, elle remarqua tout d'abord que toutes les pages semblent former un dessin-animé en les regardant toutes, puis dans un second temps elle observa qu'il y a une phrase en haut de chacune de ces pages.
« Tout le monde tombe amoureux un jour et finit par trouver une personne qui lui convient …
Mais tout peut s'effondrer un jour ou l'autre par de multiples circonstances …
Le ciel s'est soudainement obscurci un jour où il ne semblait pas avoir de nuages à l'horizon …
Certaines personnes ne veulent pas comprendre et s’adapter aux nouvelles qu'on peut leur annoncer …
Ensuite on peut être enfermée tel un oiseau sauvage en cage …
[…]
On peut croire que la louve est enfin sortie de son cauchemar …
Mais elle était encore loin de se douter qu'elle venait de tout perdre …
Elle eut et essaya à plusieurs reprises de trouver le moyen de rejoindre celle qu'elle aimait …
Mais un premier espoir lui redonna la force de vivre …
Malheureusement, comme un malheur n'arrive jamais seul …
Le jeune louveteau lui fut enlevé par l'aigle noir …
Elle replongea dans un nouveau cauchemar encore plus sombre qu'avant …
Tous les malheurs de la forêt semblaient s'abattre une nouvelle fois sur ses épaules …
[…]
Tous ses amis furent pris de chagrin pour elle en voyant son désespoir grandir de plus en plus en son cœur …
Pour sa sécurité ils décidèrent de la protéger en l'enfermant dans un lieu moins ténébreux que son désespoir …
Cela faisait quelques temps qu'elle ne retrouvait plus d'espoir …
Elle ne faisait que tourner en rond dans une cage beaucoup plus grande qu'avant …
[…]
On dit toujours que l'espoir renaît comme le phénix …
Mais la louve l'avait déjà oublié depuis très longtemps quand …
Elle vit soudainement une magnifique panthère dont les magnifiques yeux commencèrent à réchauffer son cœur et son âme moribonds …
La panthère se contenta de lui laisser le temps qu'il lui fallait pour qu'elle se livre à elle sans crainte …
[…]
La panthère et la louve devinrent rapidement plus que des amies …
Ceci redonna un nouvel espoir à la louve et elle souhaite ne jamais sortir de ce magnifique rêve qu'elle ne cesse de vivre chaque jour …
La louve voit très bien son avenir avec la panthère … »
Destiny ferma le livre, puis elle regarda la couverture du livre.
La journée de travail de Destiny et d'Elena se termina rapidement. Destiny entra chez elle puis elle posa sa veste et son casque sur le canapé. Elle vit Elena sortir de la salle de bain avec une serviette autour d'elle, elle cacha les roses qu'elle lui a achetées derrière son dos puis elle alla l'embrasser.
-T'as aimé mon cadeau, mon cœur ?
-Plus qu'aimé, je l'adore ! (elle lui donne les roses blanches) Pour ma louve à moi !
-Ma panthère chérie ! (elle l'embrasse)
Sept ans passèrent, le père d'Elena a été condamné à 70 ans de prison pour viols, puis à 20 ans supplémentaire pour séquestration et 60 ans de prison pour le meurtre du fils d'Elena. Cette dernière travaille dans une université plus proche du lieu de travail de Destiny. Ces dernières ont rendez-vous avec la mère de Destiny en ville, elles passèrent devant une bijouterie, elles s'y arrêtèrent. Destiny regarder une bague de fiançailles qui correspondrait parfaitement pour Elena, cette dernière en regarda une autre. Elena tira Destiny.
-Tu connais ta mère, elle aime pas attendre ! On ferait mieux d'y aller !
-Ouais … (elle regarde encore une fois la bague) On y va !
Une semaine plus tard, Destiny et Elena dînent dans un des restaurants de la mère de Destiny.
-T'es vraiment intéressée par reprendre la succession de ma mère ?
-Franchement, oui ! Et ne t'inquiète pas, elle a dit qu'elle serait encore à la tête de tous ses restaurants durant trois ans pour que je m'y habitue.
-Tu vas démissionner ?
-Pas tout de suite mais oui !
-Si c'est ce que tu désires, mon cœur ! (elle lui caresse une main) Je te suis peu importe où tu iras !
-Je te suivrais même en enfer, ma puce ! (elle sourit)
Le lendemain, Elena se réveilla comme à son habitude dans les bras de Destiny. Cette dernière dormait encore quand elle se sentit observer. Elle ouvra un œil puis l'autre, elle lui sourit puis elle l'embrassa.
-C'est bizarre, d'habitude c'est moi qui me réveille avant toi.
-Bah ! Cette fois, non. (elle se met sur le ventre) T'as bien dormi, ma panthère ?
-Ouais et toi, ma louve ?
-Toujours bien, quand je suis avec toi. (elle fait sans s'en rendre compte une mimique)
-Mumh ! Tu me caches quelque chose, toi ?
-Euh … Non !
-Tu fais toujours une mimique quand tu prépares quelque chose ou une surprise !
-J'fais pas exprès, ça vient tout seul !
-Allez ! Dis-moi, c'est quoi ? (elle se rapproche d'elle et lui fait les yeux doux)
-Rrrr ! (elle détourne son regard de Destiny mais elle ne peut s'empêcher de la regarder une nouvelle fois) A une seule condition ! Dis-moi ce que tu trames dans mon dos depuis une semaine.
-Pas avant que tu le dises ! (elle sourit)
-Tu promets de me le dire après ?
-Promis !
-Ferme-les yeux ! (elle voit que Destiny ne le fait pas) Je ne vais pas te faire du mal et tu le sais !
-D'ac !
Elena se pencha pour ouvrit le tiroir de sa table de nuit, elle en sortit une petite boîte en velours blanc. Elle ouvrit cette boîte puis elle regarda Destiny qui a toujours les yeux fermés.
-Ouvre-les !
Destiny la regarda puis elle vit la sublime bague de fiançailles puis elle regarda à nouveau Elena.
-J'voulais te demander en mariage ce soir ! Mais c'est pas grave.
Destiny la regarda dans les yeux puis elle l'embrassa éperdument.
-Oui !
-J'adore ta réponse ! (elle lui sourit et l'embrasse à son tour)
Destiny lui caressa le coin des lèvres puis elle sourit.
-J'avais également prévu de te demander la même chose ce soir, mais puisque je t'ai promis de te montrer ma surprise.
Destiny sortit de sous son oreiller une boîte de la même taille que celle d'Elena puis elle l'ouvrit. Cette dernière vit une bague de fiançailles tout aussi magnifique que celle qu'elle a choisie pour Destiny.
-Je pense connaître ta réponse ! (elle sourit)
Elena se mit à califourchon sur Destiny et l'embrassa.
-Elle te plaît ma réponse ?
-Oh ! Oui ! (dit Destiny en tirant les couvertures sur elles deux)


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesbiennes-stories.nice-forum.com
 
Nouvel espoir - CoraXG
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» (documentaire télé) "Stimulation cérébrale, un nouvel espoir pour les toc ?"
» FIV 2: nouvel espoir, nouveau post!
» Chômage: un nouvel espoir
» Un nouvel éditeur en Normandie.
» Napoléon - espoir des Polonais

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.S. :: Coin Histoires :: Fictions-
Sauter vers: