AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Autre dimension, autre lieu, autre vie - Myphaz

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
YulVolk
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2487
Age : 38
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Autre dimension, autre lieu, autre vie - Myphaz   Mer 20 Avr 2016 - 20:20

Pseudo de l'auteur : Myphaz

Nombre de chapitres : 1

Rating de l'histoire : G
Genre de l'histoire : Fantastique

Résumé de l'histoire :



Terminée et Corrigée
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesbiennes-stories.nice-forum.com
YulVolk
Admin
avatar

Féminin
Nombre de messages : 2487
Age : 38
Date d'inscription : 20/05/2007

MessageSujet: Re: Autre dimension, autre lieu, autre vie - Myphaz   Mer 20 Avr 2016 - 20:21

La rue, plongée dans la profondeur de la nuit, change d'aspect. L'atmosphère pesante qui y règne, donne l'impression à quiconque osant s'y aventurer que ce lieu n'est plus le sien.
La rue pouvait être arpentée le jour avec légèreté et insouciance, fouillée, explorée de fond en comble, mais pendant la nuit, un manteau noir venait à se poser sur les pavés devenus gelés, seule la lune blafarde apportait un rayon de lumière sur les toits des vieux édifices, serrés les uns contre les autres pour prendre de la hauteur comme si le moindre mouvement allait déclencher un mécanisme et qu'ils se rabattraient tous sur leurs proies.
Le silence est maître des lieux, il semble habiter chaque coin et recoin de la ville. Il ne fait qu'un avec ces ombres qui se déplacent tels des félins dans les rues, sans un bruit, pas même celui d'une respiration, ou même d'un bruissement de vêtement, pourtant leurs longs manteaux sont parfois battus dans un appel d'air, lorsqu'ils s'engagent à vive allure dans une ruelle désertée.
Leurs pas ne résonnent pas contre les murs des hautes bâtisses, qui semblent apeurées par ces ombres venues de nulle part, apparaissant et disparaissant aussitôt, ne laissant pas le temps à la lune de pointer sur eux sa lumière trop pâle, malgré ses efforts continuels chaque nuit depuis que l'homme est homme.
Le parc immense près du château est leur lieu de prédilection, ils s'y regroupent parfois. On ne sait jamais combien ils sont, car personne n'est revenu d'une nuit passée dans les rues. La seule chose que l'on sait, c'est que juste avant d'éventrer toutes personnes croisant leurs chemins, ils dévoilent leur visage monstrueux.
" C'est n'importe quoi. "
La fillette dans son lit se redresse, en regardant soupçonneuse l'homme impressionnant assis sur le bord du lit. Une jeune femme appuyée contre l'encadrement de la porte émet un petit ricanement. Le colosse s'arrête dans son histoire, surpris.
" Comment ça, c'est n'importe quoi ? "
La petite fille croise les bras pour se donner de l'aplomb.
" Cette histoire d'ombres, je suis sûre qu'elle existe pas. "
Le géant hausse un sourcil moqueur en la foudroyant de ses yeux noirs.
" Ah oui ? Comment tu peux le savoir ? "
La fillette se renfrogne sous le regard perçant, mais ne se défile pas.
" Bah ton histoire tient pas debout. "
" C'est pas une histoire, c'est une mise en garde. Tous les enfants doivent savoir ça. "
La jeune femme, au long cheveux bruns attachés en tresse, sourit doucement en s'approchant du lit.
" Tu dois connaître les dangers de la nuit. Ecoute Azhrael. "
" Mais…c'est pas vrai tout ça…comment on pourrait savoir comment sont leurs visages si tous ceux qui les voient, y meurent. "
Le dénommé Azhrael marmonne dans sa barbe et la femme lui lance de ses yeux bleus un regard arrogant et mystérieux.
" Parce que j'en ai déjà vu un, voilà tout. "
Deux visages surpris se tournent vers elle. Les yeux étrangement verts jaunes, brillent d'admiration et d'excitation.
" Oh….Aerin….emmène-moi avec toi. "
La jeune femme part dans un rire franc.
" Allons….un peu de patience Ryann, jt'ai dit qu'un jour, moi et Azhrael, on t'apprendra tout ce qu'on sait mais pour le moment…tu restes avec tonton Azhrael et tu es sage. "
Aerin se penche pour embrasser le front de Ryann, avec la délicatesse et la grâce, qui l'ont toujours caractérisée.
Elle se redresse et pose une main sur l'épaule musclée d'Azhrael malgré son âge qui commence à peser.
Le grand homme imposant se lève en soupirant. Il s'apprêtait à fermer la porte de la petite chambre avant de se raviser.
" Et toi, dors, j'veux rien entendre. "
Ryann lui tire la langue avant de plonger sous ses draps en lui tournant le dos.
Azhrael bougonne en fermant la porte pour de bon.
" Cette gosse a un sale caractère…ça va devenir un sacré bout de bonne femme moi j'te le dis. "
Aerin rit doucement en enfilant son manteau de cuir.
" Tu vois que tu l'aimes. "
Azhrael lui lance un regard outré.
" Ca n'a rien avoir. "
Aerin lui tourne le dos pour prendre son sac en bandoulière. Azhrael baisse la tête en posant une main sur le mur près de la porte de la petite maisonnette.
" Peut-être que le gnome a raison…que ses ombres existent pas, ça n'empêche qu'il y a eu des morts bizarres dans le coin…monstres ou pas….méfies-toi d'accord ? "
Aerin sourit en lui lançant le regard moqueur et doux comme elle seule sait les faire.
" T'inquiéterais-tu pour moi vieil ours des cavernes ? Ou est-ce que c'est juste que tu ne veux pas avoir une certaine enfant sur les bras ? "
Azhrael ricane, d'un son si profond que les murs auraient pu trembler.
" Fais juste attention c'est tout. C'est peut-être bien des monstres… "
Aerin soupire.
" Je ne trouve pas qu'elle ressemble à un monstre. "
Il se contente de la fixer, sans émettre le moindre son. Aerin lui rend son regard pendant un temps avant de lui prendre une main et de lui lancer un regard suppliant.
" Azhrael…j'ai besoin d'être sur de quelque chose avant de partir. "
Il se détend sous le regard bleu innocent et si pur.
" Il faut que tu me promettes, que s'il m'arrive quelque chose…tu t'occuperas d'elle, malgré ce qu'elle est. "
Les yeux noirs la figent sur place, Azhrael se redresse choqué.
" Quoi ? Moi ? Arrêtes ça tu veux… ? J'vais pas m'occuper d'un gosse…encore moins d'un gosse femelle, et doublement moins d'un gosse femelle qui n'est pas… "
" Azhrael… "
La voix douce, comme un chuchotement, stoppe la voix tonitruante du grand homme.
" S'il te plaît, il faut que tu la formes quand elle aura l'âge. "
" De toute façon que veux-tu qu'il t'arrive ? "
" Rien…mais s'il te plaît…je sais que tu n'as qu'une parole, je sais que s'il m'arrive quelque chose je pourrais partir en paix sachant qu'un homme comme toi veillera sur Ryann. "
Azhrael baisse la tête en soupirant, s'avachissant sur lui-même. Il semble réfléchir une seconde ou deux avant de marmonner, sachant qu'il ne pourra plus revenir en arrière.
" Alors tu pourras partir en paix. Je veillerai sur elle et je lui enseignerai ce qu'elle doit savoir. "
Une main tendre vient doucement caresser son bras musclé.
" Merci. "
Sans un mot de plus Aerin ouvre la porte et s'éloigne dans la nuit. Azhrael la regarde disparaître dans l'obscurité avant de fermer la porte.

La démarche est lourde et arrogante, les chaussures noires aux lacets défaits traînent à chaque pas dans la poussière blanche du parc, le jean noir délavé, légèrement trop grand et déchiré, repose en bas des hanches, laissant entre apercevoir la peau légèrement hâlée du bas ventre de la splendide créature, les mains enfoncées dans les poches du jean écartent la longue veste de cuire abîmé permettant de voir la longue dague qui pend sur le côté du corps parfait. Une beauté froide stupéfiante habite un visage fermé et menaçant, encadré de cheveux noirs courts. Aucune mèche de la même longueur, les yeux verts aux reflets dorés lancent des éclairs à quiconque ose croiser son regard.
" Ryann. "
La jeune femme ne ralentit pas l'allure, elle ne réagit pas quand un homme immense à la barbe grisonnante se place près d'elle, s'adaptant à son rythme.
" Tu veux bien arrêter de bouder 5 secondes et m'écouter. "
Ryann l'ignore toujours, l'homme grogne.
" Je lui avais bien dit que t'allais avoir un sale caractère. "
Il regarde attentivement le regard briller d'amusement alors que le corps près de lui reste figé dans un état qu'il a lui-même qualifié d'une agressivité dangereusement boudeuse.
" T'es vraiment une sale gosse tu sais ? Faut bien que tu commences à bosser…et puis je suis sûr que ça te plaira… "
Cette fois les yeux jaunes se tournent vers lui, plus glaciaux que jamais. La voix douce le taillade en pièce par ses coups tranchants.
" Comment veux-tu que ça me plaise ? J'ai horreur des ordres et tu le sais très bien….et puis si tu cherches à te débarrasser de moi, autant me laisser à la rue au lieu de m'engager avec ses troufions sans cervelle… "
" Ryann, arrêtes, tu veux ? J'ai jamais voulu me débarrasser de toi…j'occupe tes journées à autre chose que boire, dormir et faire la tournée des jupons de la ville. "
Le colosse sourit en coin en la voyant légèrement rosir.
" Je vois pas du tout de quoi tu parles….franchement Azhrael où est-ce que tu as été pécher une histoire aussi…. ? "
" Eh que veux-tu je suis peut-être un vieil guerrier bourru, mais j'ai des yeux et des oreilles…et quand je vois qu'à chaque fois que tu sors, un troupeau de donzelles te court après, j'ai suffisamment d'cervelle pour faire le rapprochement avec les bruits et les filles qui sortent de ta chambre. "
Ryann s'arrête, agrandit les yeux d'outrage, mais reste sans voix. Elle reprend sa marche d'un pas plus précipité.
" Je suis censée faire quoi ? "
Azhrael sourit en coin, les mains dans le dos, la poitrine haute.
" Rien obéir, suivre les consignes… "
Ryann soupire en jetant un coup d'œil au château qui s'étend au-dessus d'elle, l'oppressant déjà de sa majesté.
" Génial. "
" Evite de faire un désastre. "
" Comme si c'était mon genre. "
Azhrael s'arrête à l'entrée de l'imposant château, la laissant continuer seule.
" Montre-leur de quoi t'es capable, saletée. "
Ryann le regarde une seconde par-dessus son épaule, le foudroyant, avant de reprendre une attitude lointaine.
Elle traverse la cour, les gravillons crissant à grand bruit sous ses pas. Des regards furtifs se tournent vers elle. Elle monte les quelques marches en trottinant et entre dans le grand hall d'entrée.
" Mademoiselle ? Puis-je vous aider ? "
" J'ai rendez-vous pour un taf. "
Un petit homme sec remonte ses lunettes sur son nez la détaillant de bas en haut.
" Je vous conseille de vous rendre dans les écuries. "
Ryann fait demi-tour, elle s'arrête sous le porche et scrute la grande cour, après avoir repéré un long bâtiment mis de côté, elle descend les marches et s'y rend.
" Tu dois être le sale môme dont Azhrael arrête pas d'parler. "
Ryann continue de regarder le bâtiment à un étage, elle écoute un moment les hennissements et les bruits que font les écuyers en s'occupant des box.
" Probablement. "
Un homme ressemblant assez à ce que Azhrael devait être dans sa jeunesse, s'approche d'elle. Lorsqu'une main va pour se poser dans son dos, Ryann se crispe dangereusement, et d'un mouvement aussi rapide que discret se retourne pour enfermer le gros poignet dans sa main, le serrant.
L'homme la regarde bouche bée. La jeune femme semble irradiée de colère, le menaçant, les yeux jaunes terriblement glaciaux lui envoient des éclairs meurtriers.
" Ne refais plus jamais ça. "
" Je…je…désolé, je voulais pas te… "
" Owen, on peut savoir à quoi tu joues ? Dépêche-toi de retourner avec les autres, je m'occupe de ça. "
Ryann sert un peu plus le poignet jusqu'à voir de la douleur briller dans les yeux marrons, puis elle lâche prise laissant l'homme partir rapidement en se massant le bras.
" Qui es-tu ? "
" Ryann. "
Un jeune homme aux longs cheveux blonds, au regard bleu glace, se met à côté d'elle.
" La protégée d'Azhrael. "
Ryann juge rapidement la capacité de l'homme, il dégage une sorte de puissance féline, qui lui murmure doucement de ne pas chercher l'affrontement avec lui.
" Je suis Lenwë, le responsable de l'armée de sa Majesté. "
Ryann lui jette un coup d'œil modérément intéressé, avant d'hausser une épaule, il en faut bien un….lui ou un autre…
" Et toi Ryann, que fais-tu ici ? "
Elle grogne un peu avant de répondre.
" Faut voir ça avec Azhrael. "
" C'est à toi que je pose la question. "
" Il veut occuper mes journées à faire des trucs encore plus ridicules et stupides que ce que je faisais avant. "
Elle sent le regard de Lenwë passer sur elle un moment.
" Tu n'es pas aussi invincible que tu sembles le croire. Enlève cette dague tu la remettras quand tu sauras t'en servir. "
Avant même qu'il s'en rende compte, Lenwë se retrouve plaqué contre le mur une dague fermement appuyée sur sa gorge. Il crispe les sourcils en regardant dans les yeux jaunes à un souffle de lui.
" T'as du mal à canaliser ta colère toi, pas vrai ? "
Ryann le fixe un moment, elle penche un peu la tête en reconnaissant dans son expression, dans son doux sourire, un petit quelque chose de Aerin.
Elle acquiesce en retirant son arme, lui tendant.
Lenwë prend la lame en souriant.
" Sage décision. "
Ryann hausse une épaule.
" Alors qu'est-ce que je dois faire ? "
Lenwë réfléchit un moment en se grattant le menton. La mettre dans l'armée serait d'un atout certain, mais elle sait déjà tout ce que Azhrael sait, et puis il faut qu'elle apprenne à respecter les autres et à ne pas utiliser son don pour tuer le premier passant qui la regarde de travers.
Et puis les faire se rencontrer pourrait devenir intéressant…
" Tu sais monter à cheval ? "
" Bien sûr. "
" Parfait. "
Lenwë entre dans les écuries, ne sachant pas trop quoi faire d'autre ; Ryann la suit.
Elle se fige et se retourne vivement vers les toits d'en face. Personne, étrange. Elle reste quelques secondes à fixer et sonder les toits avant de rattraper Lenwë.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://lesbiennes-stories.nice-forum.com
 
Autre dimension, autre lieu, autre vie - Myphaz
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Réalisations en bois de plateaux, vitrines..ect
» Comment communiquer avec d’autres dimensions
» une autre poussette
» autre fois impots
» Comment fait on pour avoir constament une photo ou autre ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.S. :: Coin Histoires :: Fictions-
Sauter vers: