AccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Prise de conscience

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
wolfgangamadeusmozart



Masculin
Nombre de messages : 119
Age : 44
A écrit : 570; Lettre à moi-même; Prise de conscience; Au claire de lune l'amour renaît de ses cendres ; Amour, danse et salon de thé; Je me suis faite toute petite pour une poupée
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Prise de conscience   Lun 24 Oct 2016 - 12:16

Pseudo de l'auteur : Wolfgangamadeusmozart

Nombre de chapitres : 1


Dans le cas d'une fanfiction, le nom du couple principal : Buffy/Faith

Rating de l'histoire : G
Genre de l'histoire :

Résumé de l'histoire : Après la destruction de Sunnydale, le deux tueuses se rendent compte qu'elles s'aiment



Terminée et Corrigée


Dernière édition par wolfgangamadeusmozart le Lun 24 Oct 2016 - 12:19, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
wolfgangamadeusmozart



Masculin
Nombre de messages : 119
Age : 44
A écrit : 570; Lettre à moi-même; Prise de conscience; Au claire de lune l'amour renaît de ses cendres ; Amour, danse et salon de thé; Je me suis faite toute petite pour une poupée
Date d'inscription : 13/11/2014

MessageSujet: Re: Prise de conscience   Lun 24 Oct 2016 - 12:16

Après la destruction de Sunnydale, le car a emmené tous ses occupants, d'abord se soigner dans un hôpital puis à Cleveland où une nouvelle bouche des enfers vient d'apparaître.
Après une semaine d'intenses activités pour installer tout le monde et organiser un genre d'université de tueuses de vampires, chacun se repose dans sa chambre.

Point de vue de Buffy
Elle est allongée sur son lit.
Elle réfléchit:
Sunnydale détruite et Spike disparu, que reste-t-il de ma vie?
(Silence)
Mais, mon Dieu, pourquoi je ne ressens aucune tristesse ?
Gilles m'a dit, ce matin, que c'est le choc post-traumatique qui m'a anesthésiée pour que je puisse continuer à avancer.
Je veux bien, mais je ne devrais pas ressentir ce soulagement, cette joie, comme après une année exécrable, quand on arrive dans une nouvelle classe où personne ne vous connaît où vous espérez pouvoir faire table rase et enfin avoir des amis et une scolarité sympa.
(Silence)
Si après tout, nous venons encore une fois de sauver la terre.
Mais cette fois, nous avons dû mener une guerre de presque un an avec une pression constante. Donc c'est normal de vouloir mieux.
(Silence)
Qu'est-ce que je veux vraiment comme vie?
Pouvoir penser à moi d'abord et pas à mes responsabilités.
Oui, mais après ce n’est pas très constructif ça!
Je veux être heureuse.
Comme tout le monde, idiote !
Ce que je peux être blonde quand je m'y mets des fois, j'ai honte parfois d'être moi.
C’est vrai ?
Un peu, oui, mais comme je suis moi, cela compense.
Ca y est mon côté Faith remontre son bout du nez.
Moi je préférerais que ce soit une autre partie de son anatomie qui se ramène.
Tu deviens vulgaire, Buffy, quand tu déprimes.
(Silence)
Hum, quelle partie de Faith j'aimerais qui se "ramène" maintenant ?
Son très joli visage avec sa bouche absolument appétissante ?
Ses seins aguicheurs et tentateurs ?
Ses fesses véritables qui appellent aux caresses?
Ou ses jambes, fines et musclées, qui sont un régal à regarder?
(Silence)
Ce n’est pas un peu fini ces divagations pas du tout appropriées vis-à-vis d'une amie ?
Mais qu'est-ce qui m'arrive de penser à ça ? et d'en sourire, bêtement, en plus?
Ce n’est pas le manque de sexe quand même?
Je ne suis pas devenue une nymphomane?
Spike est mort depuis moins d'une semaine, (petite pose) enfin je devrais plutôt dire qu'il a disparu depuis moins d'une semaine et mes hormones sont déjà en ébullition !
Comment ça mes hormones sont en ébullition quand je pense à Faith ?!
NONNNN !!! Ma culotte est humide !
Ce n'est pas possible, pas pour FAITH!!!
Bon, Buffy calme-toi, tu as déjà fantasmé sur des personnes pas du tout appropriées.
Oh mon dieu! Le prof de maths en quatrième et ses mains immenses !
D'ailleurs, c'est après que Jessica avait dit que la longueur du sexe des mecs était proportionnelle à celle de ses mains que j'ai commencé à faire des rêves érotiques avec lui.
J'étais déjà une obsédée HIHIHI
Et vu toutes les variations et autres adaptations expérimentées avec le vampire décoloré, je dirais que j'ai atteint un niveau professionnel.
Oui, mais c'était pour me sentir vivante, pour avoir quelque chose où j'avais mon mot à dire, où je décidais pour une fois.
Et là, je n’ai rien décidé. C’est mon inconscient qui a pris les commandes.
Et ça, rien qu'à l'évocation du prénom de ma tueuse.
Il faut avouer qu'elle est canon quand même !
Eh, mon bas ventre ! Arrêtes avec ça !
(Silence)
Et maintenant je l'appelle "ma tueuse" ?
Et depuis quand je pense que Faith est canon ?
Je dois couvrir une méchante grippe, je suis en plein délire.
(Silence)
La première fois que je l'ai vue au bronze, sa danse m'a totalement envoûtée.
Ce n’est pas possible !!! Je recommence à pense à elle.
Eh ! C’était le truc des tueuses au bronze, non ?
Mais bien sûr, un truc de tueuses que j'ai jamais ressenti avec Kendra ou avec les potentielles même après leur activation par le sort de Willow.
Un truc de tueuses qui me fait me souvenir de son pantalon moulant en cuir et de son haut noir.
C’est vrai qu'elle était super sexy avec.
ASSEZ!!!
Je me suis allongée pour réfléchir à mon avenir pas pour fantasmer sur le merveilleux corps de Faith.
(Silence de plusieurs minutes)
Et si mon avenir, justement, c'était Faith?


Point de vue de Faith
Elle est sur son canapé devant la télé allumée, une bière juste décapsulée à la main et sa cigarette se consumant toute seule dans l'autre.
Elle pense :
Maintenant que tout est en place, je me demande combien de temps il va leur falloir pour me faire comprendre que comme ils n'ont plus besoin de moi je peux retourner en prison.
Peut-être que Robin plaiderait pour que je reste mais, honnêtement, je n'ai pas envie de lui devoir ma liberté parce j'attends sa guérison pour rompre.
Quand je l'ai cru mort après la fuite en bus, bien sûr, j'étais triste, mais cela ne m'a pas déchiré le cœur comme le coup de poignard de Buffy.
Là, la douleur était si suffocante que je ne me suis aperçue de ma blessure qu'une fois dans la camionnette. C'est à ce moment-là que j'ai compris que je l'aimais, que ce n'est pas un modèle, une grande sœur ou une amie, mais l'Amour. C'est son rejet, son choix d'Angel plutôt que moi qui m'a fait souffrir.
Et j'ai pleuré. Mon prince charmant que j'appelais de mes vœux, quand ma vie d'enfant et d'adolescente allait encore pire que d'habitude, est blonde aux yeux verts, a un fichu caractère et une méchante droite.
Et elle me déteste.
(Silence, elle essuie d'un revers de main la larme qui coule sur sa joue)
Comment peut-il en être autrement ?
Mes parents ne m'ont pas aimée.
Elle m'a accueillie et dès qu'une difficulté s'est présentée, je l'ai trahie. Je l'ai accusée de la mort de l'adjoint du maire et après j'ai fui du côté du mal.
J'avais, encore une fois, tout gâché.
(Silence, elle pleure doucement)
Dans un fol espoir de réciprocité, j'ai inversé nos corps. J'espérais qu'une fois à l'intérieur de moi, elle sentirait tout l'amour qui débordait de mon cœur pour elle. Mais, évidemment ce n'était qu'un délire de petite fille croyant trop aux contes de fées.
(Silence)
Maintenant, j'attends qu'elle me dise de partir, n'ayant pas la force de m'éloigner d'elle. Je suis le papillon de nuit, elle est la lumière. Je suis irrémédiablement attirée vers elle mais son contact me réduira en cendres quand je saurais de façon irréfutable qu'elle ne m'aime pas.
(Silence, elle pleure toujours)
C'est l'espoir qui m'a faite tenir jusque là.
(Silence, décidée elle se lève du canapé et essuie ses larmes)
Je ne peux plus vivre ainsi, j'en ai marre d’espérer. Je veux des certitudes.
Demain matin, je vais à l'hôpital et je romps avec Robin et le midi, j'invite B à déjeuner et je lui déballe tout.
Après je taille la route, les tueuses ne sont, de toute façon, pas faites pour vivre vieilles.


Point de vue de Buffy
Elle s'est levée de son lit et marche dans la pièce en ponctuant ses pensées de gestes de la main.

Faith ne peut être mon avenir, c'est la méchante tueuse. Moi la première je ne peux être avec la mauvaise.
C'est quoi cette excuse à deux cents ?
La seule véritable question est mes sentiments pour elle.
Et pour le côté méchant je ne suis absolument pas d'accord avec ça
Elle a fait ce qu'elle a toujours connu, c'est-à-dire survivre.
Comment j'aurais fait sans mes parents, sans Willow ni Alex ou avec un autre observateur que Gilles ?
(Long silence, elle s'arrête de bouger )
Oh mon dieu, mon arrêt sur image, au bronze la première fois que je l'ai vue s'était pas à cause du vampire mais à cause du coup de foudre.
C'est pour ça que la venue d'Angel, je l'ai plus vécue comme étant la possibilité d'avoir un secret et un acte de compassion pour mon ancien amant qu'enthousiasmée de renouer avec l'amour. D'ailleurs, il a quitté la ville très vite.
Donc j'ai toujours aimé Faith depuis que je la connais.
(Silence, elle regarde par la fenêtre)
Dire qu'au début je pensais que c'était le sentiment normal lorsqu'on est avec une consœur si cool.
Mais avant de pouvoir prendre conscience de sa vraie nature, il y a eu la mort de l'adjoint au maire.
(Silence, elle pose son front sur la vitre, quelques larmes glissent le long de ses joues)
Ensuite, incapable de l'aider ou plutôt de communiquer avec elle car nous étions toutes les deux enfermées, pour nous protéger, dans nos univers, cela a mené à notre clash.
Par facilité, j'ai identifié la douleur que cela m'a causée comme de la trahison.
Maintenant, je sais que c'était celle d'une rupture. J'ai, alors, agi comme la majorité des personnes abandonnées par l'être aimé, je l'ai détestée, accusée de tous les maux.
(Silence, elle les essuie du revers de sa main)
En plus, j'ai, dès le début je crois, été jalouse d'elle. Je lui enviais son côté cool, son indépendance et son plaisir à être une tueuse. Tout ce que je me refusais pour coller au modèle de la jeune fille obéissante, bien élevée et de bonne morale. Sa chute m'a permise de me rassurer sur la viabilité de mes principes mais ce n'était que reculer pour mieux tomber.
(Silence, elle reprend sa déambulation)
Enfin, je pense que mes réactions totalement disproportionnées sont dues à la culpabilité et à mon amour pour elle.
Même si j'ai enfoui mon amour au fond de moi, mon inconscient sait et il me crie de l'aimer. Mon cœur ne peut accepter, de ce fait, l'idée simpliste inventée par mon cerveau pour me permettre de continuer sans elle, qu'elle est une personne mauvaise.
Pour moi, Faith n'aurait jamais dû passer du côté du Mal.
Si elle l'a fait, c'est qu'elle était seule, donc que je l'ai abandonnée. Bien sûr, j'étais jeune mais jamais Willow ou Alex ne m'ont abandonnée même après ma fugue ou l'épisode de la résurrection d'Angel.
La regarder c'est voir toutes les erreurs que j'ai faites.
(Silence, elle se statufie)
Mon dieu, j'ai poignardé la femme que j'aime parce que je culpabilisais de ne l'avoir pas aidée.
Parce qu’honnêtement si je voulais juste sauver Angel, lui donner un peu de mon sang aurait suffi.
Et elle, elle m'aide dès que j'en ai eu besoin que ce soit avec le maire ou pour cette dernière apocalypse.

Point de vue général
Après cette prise de conscience sur tout ce qu'elle a fait subir à Faith par sa bêtise, Buffy s'effondre en larmes et c'est la fatigue des sanglots qui l'envoie dans le pays des songes.
Réveillée par le soleil, les rideaux ayant été oubliés, elle se lève et va prendre une douche.

Point de vue de Buffy
Mon dieu, que j'ai été injuste avec elle. Jamais je n'ai essayé de la connaître, de la comprendre.
J'ai tellement l'habitude d'être le centre de l'attention par mon statut de tueuse et mes amis géniaux que…
(Silence)
Je suis égocentrique…
Comme Cordelia
Et je suis, de ce fait, passée totalement à côté des autres et surtout de la seule personne pour qui j'ai eu un coup de foudre, Faith.
Angel, Riley ou Spike n'ont été que des amours d'un archétype, le brun ténébreux et énigmatique, le boy scout et le mauvais garçon.
(Silence)
Bon, pas question de perdre plus de temps.
Aujourd'hui, je décide de prendre ma vie en main. Il y a une flopée de tueuses dans le monde entier, maintenant je ne pense à moi.
Encore, je sais mais là ce n'est pas dans le but de sauver la terre mais pour essayer de faire ma vie avec Faith.
(Silence)
Première chose à faire régler ses problèmes avec l'administration pénitentiaire.
Si elle le veut évidemment.
Pour ça, je vais demander à Willow. Elle fera un truc avec son ordinateur ou sa magie et le tour est joué.
Sinon, on rejouera à Thelma et Louise mais sans Brad Pitt, je ne prête pas ma copine.
(Silence)
Wood
Elle est avec le principal.
(Silence, elle est assise dans le fond de la douche. Ses larmes se mêlent à l'eau)
L'avantage avec mon boulot, c'est que je ne finirais pas vieille fille.
(Silence)
Il faut d'ailleurs que je parle avec Willow pour qu'elle arrête de me ressusciter.
(Silence, elle se rince, se sèche et s'habille et s'asseoit sur son lit)
Je vais lui proposer de passer une semaine de vacances à Hawaï.
Si elle refuse, je serai immédiatement fixée et les offrirait à ma meilleure amie et sa copine.
Si elle accepte, je pourrais au moins avoir eu une semaine de bonheur en sa compagnie.
(Silence)
Donc, je vais à l'agence de voyage, ensuite voir Willow si elle peut s'occuper de la prison et après je vais voir ma Belle pour l'inviter à déjeuner et tout lui dire.
Bien sûr qu'il faut tout lui dire pour qu'elle n'ait pas encore une fois l'impression d'être manipulée.
Mais comment oser lui dire que je l'aime et que je voudrais passer une semaine à Hawaï avec elle en tout bien, tout honneur sans rien lui imposer, juste pour être à ses côtés.
Bah voilà, je lui dis comme ça.
Mon côté trop romantique va la faire bien rire.
De toute façon, je ne me referai pas donc ce sera un bon moyen de savoir si nous pouvons être sur la même longueur d'onde pour autre chose que tuer des vampires.
En route!

Point de vue de Faith
Mon dieu que je n'aime pas les hôpitaux.
Ça y est, je suis devant la chambre de Robin. Deux, trois respirations et c'est parti.
Faith : Bonjour, comment vas-tu ?
Robin : Bien, c'est aujourd'hui ?
Faith, en fronçant les sourcils : Aujourd'hui ?
Robin : C'est aujourd'hui que tu me largues en me disant que tu ne t'attaches jamais. Le jour où tu endosses ton costume de tueuse rebelle.
Faith, sourire en coin : Tu me connais pas aussi bien que tu le penses.
Robin, étonné : Tu ne me quittes pas ?
Faith: Si mais avec toi je ne vais pas jouer la tueuse rebelle, je vais te dire la vérité.
Robin, sincère : Merci.
Faith, étonnée : Je te quitte et tu me remercies. Je suis si nulle ?
Robin, amusé : T'es bête, non je te remercie de m'estimer assez pour me donner des explications.
Faith : Ah ok. Bon alors même si le début était purement physique, maintenant j'ai des sentiments pour toi. Mais je me suis aperçue récemment que ce n'était pas de l'amour car mon cœur est déjà pris depuis longtemps. Par honnêteté pour toi, j'ai décidé de te quitter.
Robin : Et tu vas essayer de conquérir cette chanceuse personne ?
Faith : Non, je vais juste lui dire mes sentiments et partir.
Robin : Pourquoi partir?
Faith : Je n’ai aucune chance.
Robin : Tu es quelqu'un de bien Faith. Prend soins de toi.
Faith : Merci, et au revoir.
Robin : Adieu.

Maintenant, faire mon sac, inviter B pour le déjeuner, tout lui dire et fuir.

Point de vue de Buffy

Willow est devenue une déesse. Elle a réglé le problème de Faith en deux minutes avec son ordinateur pour l'administratif et d'un claquement de doigt et deux potions pour le personnel pénitentiaire, les détenus et ceux qui la recherchaient.
Comme ça, Faith n'aura plus l'impression de nous devoir sa liberté, puisqu'elle n'est jamais allée en prison.
Le voyage a été plus dur à organiser mais j'y suis arrivée. La chambre d’hôtel n'a qu'un lit double car c'était la dernière de libre. Cela m'arrange bien, même si je ne sais pas si je vais réussir à ne pas me blottir contre elle, mais je n'y suis pour rien.
Maintenant, il faut que je trouve ma tueuse et l'invite.

Point de vue général
Devant la porte de la chambre de Faith

Buffy souffle et frappe à la porte, cinq secondes après la brune vient ouvrir.

Buffy, décidée : Bonjour, Faith!
Faith, étonnée : Bonjour B, il y a un problème ?
Buffy : Aucun, je suis venue t'inviter à déjeuner.
Faith, souriante : C'est super, moi aussi, je voulais t'inviter pour ce midi.
Buffy, souriante : Les grands esprits se rencontrent. Je viens te chercher dans une demi-heure, juste le temps de me passer un coup de peigne.
Faith, le sourire en coin : Donc tu es là dans une heure, ce qui me laisse le temps de finir ce que je fais et d'aller emprunter la voiture de Gilles, parce que c'est évidemment moi qui conduit.
Buffy, hésitant entre le grand sourire parce que Faith la connaît bien ou bouder parce que visiblement elle se moque d'elle, choisit la positive et sourit : Je viens donc te chercher ici quand je suis prête.
Faith, amusée : Je vais donc chercher maintenant la voiture et la garer devant l'immeuble, à tout de suite !
Buffy : À tout de suite.


Dans la voiture
Les demoiselles ont toutes les deux fait des efforts vestimentaires mais en restant discrètes.

Buffy, boudant un peu : Faith, c'est moi qui t'aies invitée. Il me semble logique que je choisisse le restaurant.
Faith, conciliante : S'il te plaît B, tu m'as juste devancée et j'avais déjà réservé. On va jusqu'à l'établissement et s'il ne te convient pas, je te suis où tu veux sans discuter.
Buffy, ravie de la prévenance de Faith : C'est d'accord.

Au bout de dix minutes, elles s'arrêtent devant un restaurant français de très grande qualité mais sans décorum ni apparats inutiles.
Buffy est bluffée par ce choix et accepte avec grand plaisir d'y manger, elle qui avait pensé inviter Faith dans un steak house tout simple pour ne pas risquer de la mettre mal à l’aise s'aperçoit qu'il lui reste beaucoup à apprendre de sa jolie brune.

Dans le restaurant
Faith : Bonjour, j'ai réservé une alcôve au nom de Buffy Summers.
Le maître d'hôtel : Si ces demoiselles veuillent bien se donner la peine de me suivre, je vais les conduire jusqu'à leur table.

Elles suivent l'employé jusqu'au fond de la salle où se trouvent de grandes tentures bordeaux. L'homme s'arrête devant le rideau et l'ouvre pour laisser entrer Buffy puis Faith qui le remercie d'un billet glissé discrètement dans la main.

Seules, elles se retrouvent dans une pièce bordée sur trois côtés de lourds rideaux et d'un mur peint d'une représentation très fidèle du château de Versailles et de son parc ôtant toute impression de confinement du lieu. Au milieu, se trouvent une table ronde et ses deux fauteuils confortables. Faith en tire un pour que son invitée s'assied et prend place sur l'autre. Muette d'étonnement la blonde observe tout ce qui l'entoure. La brune est ravie, au moins, se dit-elle, Buffy aura quelque chose de positif à se souvenir aujourd'hui et attend qu'elle ait fini de tout regarder.
Après quelques minutes où la blonde regarde chaque détail aussi bien du tableau que de la rose rouge qui se trouve dans le vase sur la table et où la brune l'observe avec minutie pour emmagasiner le plus de souvenirs possibles du visage de la femme de sa vie qu'elle voit, elle en est persuadée, pour la dernière fois, son sac étant dans le coffre de la voiture et son billet de bus dans son portefeuille, l'aînée entame la conversation.
Buffy, émue : Faith, je n'ai jamais été dans un lieu aussi beau et aussi romantique.
Faith, souriante : Je peux donc considérer que tu apprécies ?
Buffy : Oh oui.
Faith : Je dois dire que c'était le but recherché. Et je tiens à m'excuser d'avoir utilisé ton nom pour réserver mais je voulais pouvoir finir ce repas sans être interrompue par l'arrivée de la police.
Buffy : Faith, tu n'as pas à t'excuser d'avoir utilisé mon nom. Tu n'aurais jamais dû être obligée de le faire et tu n'auras jamais plus besoin de te cacher des autorités. Ce matin, je suis allée demander à Willow de te libérer de cette menace et elle a fait ça en un tour de magie. Maintenant, tu n'es jamais allée en prison, tu n'as pas de casier judiciaire et personne ne te recherche. Et dernière précision, ce n'est pas pour service rendu ou pour me débarrasser de toi en ayant bonne conscience ou pour te forcer à faire quelque chose.
C'est parce que c'est juste.
Faith, émue : Merci. Mais tu sais, je ne suis plus vraiment l'ado rebelle, toujours sur la défensive.
Buffy, un sourire en coin : Ça ! Avec ton physique, il serait difficile de te prendre pour une ado mais pour le comportement, hier encore tu jouais à pierre, papier, ciseau la dernière bière avec Alex.
Faith, gênée, passe ses mains dans ses cheveux : Je ne peux pas le laisser jouer le mâle se pavanant devant toutes les potentielles.
Buffy, riant : C'est Alex, Faith, en plus chacune une main attachée dans le dos peut l'envoyer voler.
Faith, riant aussi : Tu as raison mais je crois avoir vu qu'il y en a au moins une qui n'a absolument pas envie de l'envoyer voler.
Buffy, étonnée : Tu es sûre ? Si c'est le cas, cela va l'aider à surmonter la mort d'Ania.
Faith : Oui, être accompagné lui fera du bien.
Buffy, se sentant obligée mais en ayant un pincement au cœur : D'ailleurs, comment va Wood?
Faith, étonnée : Il se remet doucement, sa blessure devrait lui permettre de sortir la semaine prochaine. Enfin, c'est ce qu'il m'a dit ce matin quand je suis venue lui dire que je partais.
Buffy, affolée : Tu pars? Mais quand ? Et quand allais-tu nous l'annoncer?
Faith, levant les mains en signe d'apaisement : Cool B. Tout d'abord je ne vais pas vous l'annoncer mais te l'annoncer à toi uniquement. Ensuite, j'aimerais que nous déjeunions avant que nous parlions de tout ça.
Buffy, partagée entre l'horreur du départ de sa belle et le plaisir d'être la seule, enfin la deuxième personne à laquelle Faith l'annonce : Cela me va parfaitement.
Un serveur rentre alors pour déposer les menus devant elles et précise la composition du menu du jour, puis s'éclipse tout aussi discrètement.
Buffy, intriguée : Comment a-t-il su que nous avions fini de parler et que nous voulions manger? Tu crois qu'il nous écoutait?
Faith, tout sourire : Mais non B, il y a sur le pied de la table de mon côté un bouton qui l'appelle quand nous voulons qu'il vienne.
Buffy, des étoiles dans les yeux : C'est génial et toujours aussi romantique.
Les demoiselles restent quelques minutes à étudier le menu.
Buffy : je suppose que c'est parce que je suis ton invitée que ma carte n'a pas de prix ?
Faith : Oui, comme il ne me viendrait pas à l'esprit de le laisser sur un cadeau que je te ferais.

Pensée de Buffy :
Faith est merveilleuse de romantisme. Ce mélange rebelle/romantique me fait complètement craquer. Cela va être très dur de la laisser partir et impossible de ne pas être dévastée. Heureusement que cela ne durera pas longtemps.
Allez Buffy, c'est la dernière fois que tu la vois, profites de ce moment.

Pensée de Faith
Mon Dieu qu'elle est belle, la lumière fait miroiter ses superbes yeux verts de mille feux. Je crois que j'ai fait ce qu'il fallait pour qu'elle passe un agréable moment. C'est si facile et naturel de le faire pour elle. Qui sait, un miracle va peut-être se produire toute à l'heure. Mais arrêtes de te torturer avec de faux espoirs, penses juste que quoi qu’il arrive, positif ou négatif, bientôt tu seras enfin en paix.
Allez Faith, c'est la dernière fois que tu la vois, profites de ce moment.

Le serveur est revenu prendre leurs commandes et le repas s'est déroulé dans la bonne humeur grâce aux anecdotes amusantes qu'elles racontent à tour de rôle, prenant soin d'en choisir qui n'évoque pas de moments pénibles pour l'autre.
Une fois le dessert terminé et la table débarrassée, la brune prend son courage à deux mains et se lance :
-" Buffy, j'ai un secret qui est responsable, je pense, de mes actes depuis notre première rencontre.
Je t'ai invitée aujourd'hui pour te le révéler un secret avant de partir pour toujours.
Non, s'il te plaît, ne m'interromps pas ce serait trop dur de recommencer.
Avant tout, je veux te certifier que ce n'est absolument pas pour te faire réagir. Je n’espère ou n'attends aucune réaction de ta part, donc ne te sens pas obligée à quoi que ce soit, ni d'ailleurs à te retenir. C'est un acte de pur égoïsme, encore, que je fais en te le disant maintenant mais il est vital pour moi."
Faith s'interrompt trente secondes, souffle un coup, regarde son amour dans les yeux et reprend :
-" Buffy, je t'aime, je t'ai toujours aimée et je t'aimerais toujours.
Je ne peux plus vivre dans l'espoir de la réciprocité de mes sentiments mais j'avais besoin de te le dire avant de partir."
Elle se sent soulagée mais elle est quand même inquiète de la réaction de blonde qui tarde d'ailleurs à venir. Mais, pour une fois, elle patiente. Elle a décidé de lui laisser tout le temps qui lui est nécessaire. Après avoir lâché une telle bombe, elle lui doit bien ça.

Buffy, elle, croit être en plein rêve. Elle se passe en boucle les paroles de Faith : "je t'aime, je t'ai toujours aimée et je t'aimerais toujours". Elle fait alors la seule chose qui peut la convaincre de la réalité de ce qu'elle vient d'entendre, elle se lève, contourne la table, soulève sa Dulcinée et l'embrasse en mettant tout son amour dans son baiser.

Faith qui s'attend à recevoir une gifle monumentale et qui se contrôle pour s’interdire de réagir est très agréablement surprise. Comprenant que ses rêves les plus fous viennent de se réaliser, que Buffy l’aime, elle répond au baiser passionnément.

Les deux tueuses, pleurant de joie, échangent enfin le baiser qui réunit leurs deux âmes sœurs.



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Prise de conscience
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» ayé, la décision est prise !
» allaitement et prise de poids ou pas du bébé
» Bleu énorme suite à prise de sang
» questionnement sur la prise en charge alimentaire
» Prise en main de la V12

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
L.S. :: Coin Histoires :: Fanfictions :: Fanfictions Buffy-
Sauter vers: